Sunday, 5 January 2014

Voyage des Rois Mages


Le soleil n'y était pour rien.

Lui, il brillait sans réfléchir

et nous, ce jour-là, mal lunés,

si peu enclins à compatir.

 

Puis ce ciel, qui nous couvrait de bleus,

frappant le sentier

où les dunes poussaient comme des ganglions

à travers le sable écorché…

 

(S'il y avait eu au moins un petit nuage hésitant,

une ombre pour nous suivre ou un soupçon de vent…)

 

En vain nous scrutions l'horizon,

quand soudain la nuit, saisie d'effroi,

s'écroulant sous un frisson d'étoiles,

nous rendit notre voie.

 

Car c'est l'une d'elles qui nous amena

jusqu'ici où, sollicités

par les pleurs d'un petit enfant

nos âmes se mirent à ruisseler...

No comments: